SofiTVCine (SOFI0037)

Arobas Finance vous conseille d'investir dans le SofiTVCine - Média Finance Partners et ainsi de profitez d'une réduction d'impôts de 36% de votre investissement.

Liquidé

SofiTVCine

Média Finance Partners

Nature du produit
SOFICA
Visa Amf
12-504
Date d'agrément
18/10/2012
Montant minimal
5000 €
Taux de réduction IR
36,00 %
Date de liquidation
31/12/2018
Droits d'entrée
0 %
Durée de placement conseillé
5 ans
Profil de risque et de rendement
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Date Type Valeur
31/12/2018 Valeur liquidative 58.83
20/10/2012 Valeur liquidative 100.00
18/10/2012 Valeur liquidative 100.00
Date Perf Brute Perf avantages fiscaux inclus
31/12/2018 -41,17% -5,17%

Une SOFICA Défensive et diversifiée offrant 36% de réduction d'impôts dans certaines limites.

En contrepartie de ses investissements dans des oeuvres cinématographiques et audiovisuelles, SOFITVCINE bénéficie de droits à recettes sur les supports d’exploitation de l’oeuvre dans laquelle elle investira (recettes d’exploitation en salles en France, en vidéo et à l’étranger, recettes du marché télévisuel, VOD, autres droits dérivés etc…). Les modalités de remboursement sont fixées par le contrat adapté à chaque oeuvre et qui lie la Sofica et le producteur.

  • Une approche défensive : SOFITVCINE privilégie l’accès prioritaire aux premières recettes d’exploitation et des conditions optimales de récupération de ses investissements.
  • Une approche diversifiée :  SOFITVCINE repartie son risque entre le cinéma et la télévision, et par la même occasion, de prendre pleinement avantage de la multiplication des reseaux de diffusion et de leur numérisation.

L'adossement :

Une partie des investissements de SOFITVCINE bénéficiera d’un contrat d’adossement avec des producteurs (Tetra Média Fiction [producteur TV d'Un Village Français et Des
Hommes de l'Ombre] et Calt Production pour la TV [producteur TV de Caméra Café et Kaamelott] et La petite reine [producteur de The Artist, Mesrine, et plus récemment Stars 80] et Quad Cinema [producteur l'Arnacoeur, Intouchables et plus récemment Un Plan Parfait] pour le cinéma). SOFITVCINE ne tirera aucun profit de la revente des droits à recettes relatifs aux investissements adossés (30% maximum des investissements), cette revente s’effectuant au montant nominal (diminué des sommes déjà encaissées sur ces investissements et des frais de gestion). Aucun de ces investissements ne bénéficiera d’une garantie bancaire. Ainsi le rendement d'une partie du portefeuille n’est pas conditionné au succès d’exploitation des productions. Les investissements adossés supporteront toutefois comme les autres investissements, les frais de gestion annuels de la SOFICA

Comité d'investissement :

Les décisions d'investissements sont prises par un comité d'investissement composé de 10 experts professionnels indépendants, expérimentés.

  • Danielle KADEYAN  Fondateur
  • Léonard GLOWINSKI Fondateur
  • Thierry KLIFA Scénariste et réalisateur
  • Nathalie TOULZA-MADAR  Directrice générale de TF1 Films Production, la filiale de coproduction cinéma du groupe TF1
  • Boris DUCHESNAY  Directeur des Programmes Orange Cinéma Séries
  • Jean-Philippe TIREL  Directeur général de Wild Bunch Distribution
  •  Eric GARNET  Président de Go-n Production, Producteur de séries d’animation
  • Cécile FELSENBERG  Agent artistique dans le secteur cinématographique et audiovisuel et co-fondatrice de l’agence UBBA
  • Dimitri STEPHANIDES  Spécialiste des ventes export  et directeur général de WTF, une société d’acquisitions de films
  • Valérie MUSSAULT Directeur de la Banque Espírito Santo et de la Vénétie en charge du Département Cinéma et Audiovisuel

Nos commentaires :

SOFITVCINE : Les équipes de cette SOFICA ont un vrai souci de rentabilité pour les souscripteurs, Cette SOFICA à un fort taux d'adossement, et une répartition très intéressante dans ces investissements, permettant d'améliorer le couple rentabilité / risque.

  • 59% de Contrats d'association productions cinématographiques françaises
  • 22% de Contrat association productions audiovisuelles
  • 13% de Soucription au capital de sociétés de réalisations d'oeuvres audiovisuelles
  • 6% de Contrats d'association production de longs métrages issues de la CEE non OEF (oeuvre européennes tournées dans la langue du pays coproducteur majoritaire)

L’équipe de gestion de SOFITVCINE est très attentive sur la sélection de sociétés partenaires, leur situation financière et leur flux de production.

Les montants investis par film ne peuvent dépasser 400K€ ou 50% du budget du film.

Tous les investissements sont conditionnés à des polices d'assurances garantissant la SOFICA contre les risques de production.

Frais de gestion (détails) : 3.76%TTC pour la 1er année puis 2.50% en année 2 et 1.81% TTC en année 3 et 4 et 3.10% TTC en année 5 soit 12.98% TTC plus un variable de 15% a partir d'encaissement de 80 à 110% et 25% au dela.

Une équipe de qualité :

Les fondateurs de la SOFICA SOFITVCINE allient une solide expérience établie tant sur le plan de financement et de l'exploitation des oeuvres cinématographiques et audiovisuelles que de l'investissement en capital risques dans le secteur Media en France et à l'étranger. L'équipe à plus de 30 ans d'expérience dans le secteur, ils ont analysés plus de 800 projets, ont des relations avec plus de 50 producteurs indépendants, et ont investis plus de 20M€ dans le cinéma et l'audiovisuel à travers des sofica et la production de plus de 100 long-métrages au sein de Gemini Films et Studio Canal.

Madame Danielle KADEYAN

Danielle KADEYAN (diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris ESCP et licenciée de droit des affaires ASSAS Paris II – diplômée de MBA Aston University) a travaillé pour Salomon Brothers et Goldman Sachs de 1985 à 1997 à Londres et New York. Chez Salomon Brothers, elle a créé l'activité de brokerage et recherche actions européennes puis intègre Goldman Sachs comme Responsable des Industries Médias pour l’Europe et coordonne les activités de la banque dans le secteur ce secteur. En 1997, elle fonde la société Media Advisory Services, spécialisée dans le conseil et les fusions & acquisitions et le financement, en particulier pour les sociétés de production et de diffusion d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Europe et aux Etats Unis. Ayant crée ex-nihilo le secteur Financement Cinéma au sein d’A Plus Finance, elle a été en charge des investissements des Sofica A Plus Image ainsi que du fonds TEPA APIVEV 2010 jusqu’en juin 2012.

Monsieur Léonard GLOWINSKI

Diplômé de l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC (Paris), Léonard GLOWINSKI a commencé sa carrière à la Banque de la Cité (1994-1996) où pendant 3 ans il a structuré des crédits de production pour les principaux producteurs français. Il a ensuite été pendant 3 ans Directeur Financier de Gemini Film (Paolo Branco) et a notamment participé à la production de plus de 60 films. Puis il a travaillé pendant 10 ans chez Pathé en tant que Directeur des Productions Internationales et en tant que Directeur Général Adjoint à partir de janvier 2002 en charge du financement et de la production. Puis jusqu’à février 2012, date de création de 22h22, il était Directeur des Productions, Coproductions et Acquisitions France et Europe pour Studiocanal.

Cette fiche est établie sur la base des informations fournies par nos partenaires et ne constitue en aucun cas un document contractuel

A compter du 1er janvier 2017, le taux de réduction est de 48% du montant de votre souscription (pour les SOFICA qui investissent 10% dans le capital de société de réalisation). Les SOFICA sont cumulables avec les FCPI et FIP.

Double limite de souscription: 25% du revenu net imposable et 18 000€. La souscription pour un montant de 18 000€ au capital d'une SOFICA permet une réduction d'impôt maximum de 8 640€.

CONTRAINTES A RESPECTER

Vous devez conserver vos SOFICA pendant 5 ans pour bénéficier de l'avantage fiscal.

Imposition des plus-values : La fiscalité des plus-values des valeurs mobilières s'appliquent soit la Flat taxe ou Prélèvement Forfaitaire Unique. 

Les moins-values sont reportables et viennent en déduction de plus-values éventuelles réalisées sur d'autres valeurs mobilières.

Exemple :
Revenu net global déclaré à en N=80000€
Plafonnement des souscriptions retenues : 80000 x 25% = 20000€
Souscription d'une SOFICA en novembre N de 20000€
Plafonnement dans la limite du maximum retenu soit 18 000€.
Réduction d'impôt obtenue : 18 000€ x 48% = 8 640€

Attention : Pour une même souscription, la réduction d'impôt pour souscription au capital d'une SOFICA ne peut donner lieu à la réduction d'impôt pour souscription au capital de PME, ni à la déduction des pertes en capital en cas de disparition de la société.

PLAFONNEMENT GLOBAL DES NICHES FISCALES

Nous vous rappelons qu'il existe un plafonnement général de votre imposition sur le revenu, qui a été modifié par la dernière loi de finance applicable en N (limité à 10 000€). Vous devez lors de vos souscriptions faire attention à cela dans vos calculs. Les SOFICA ont un plafond particulier maximum de 18 000€.

Impôt sur les sociétés

Pour l'établissement de l'impôt sur les sociétés, les entreprises peuvent pratiquer, dès l'année de réalisation de l'investissement, un amortissement exceptionnel égal à 50 % du montant des sommes effectivement versées pour la souscription au capital des sociétés définies à l'article 238 bis HE. (non plafonné) Art. 217 sep du Code Général des Impôts

Détails des articles :

Pour plus d'information, consultez le BOFIP : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/1371-PGP.html

Les performances passées ne préjugent en rien des performances futures

Les SOFICA sont des sociétés anonymes et sont donc par nature risqués. Ils s'adressent à une clientèle avertie des risques liés aux investissements dans des sociétés non cotées. En investissant dans les SOFICA, vous risquez une perte en capital.

Recommandations AMF : Facteurs de risques

Ce document n’est pas contractuel ni exhaustif. Il est impératif de se reporter au Prospectus d’information avant toute souscription. Investir dans une SOFICA est un placement à risque dont le risque doit être apprécié en tenant compte des avantages fiscaux. Il est important de noter qu’il existe un plafonnement global de l’avantage fiscal procuré par un certain nombre de réductions ou de crédits d’impôt accordés au titre des dépenses payées, des investissements réalisés ou des aides octroyées, dont les souscriptions au capital de SOFICA font partie. Les limites de ce dispositif sont fixées, pour l’année et d’après la dernière loi de finances qui a institué un plafonnement global dit “Plafonnement des niches fiscales”, à 10 000€ majorés de 25% du revenu net global du foyer de l’investisseur. Ainsi, avant de souscrire un produit, l’investisseur doit s’assurer qu’il correspond à sa situation fiscale.

Il s'agit d'un placement à risque dont le rendement potentiel doit être apprécié en tenant compte des avantages fiscaux. Il est rappelé que les sommes versées en vue de la souscription en numéraire au capital d'une SOFICA donnent droit à une réduction d'impôt sur le revenu des personnes physiques à hauteur de 48% si les SOFICA, s'engagent à réaliser au minimum 10% de ses investissements par souscription au capital de sociétés de production cinématographique ou audiovisuelle, dans la double limite de 25% du revenu net imposable et 18 000€ par foyer fiscal.

Les possibilités pratiques de cession sont limitées. Au titre de la loi du 11 juillet 1985, la cession des titres, à leur propre initiative et en trouvant eux-mêmes une contrepartie, avant l’expiration d’un délai de cinq ans à dater de leur souscription fera perdre aux souscripteurs personnes physiques les avantages fiscaux dont ils auront bénéficié. L’existence d’un marché des actions obtenu par admission des titres à la Cote d’un marché réglementé NYSE EURONEXT, dépendra de la rentabilité potentielle de la SOFICA dans un secteur dont la rentabilité est aléatoire.

Il s’agit d’un placement dont la durée de blocage sera en principe, s’il n’y a pas de marché secondaire, égale à la durée de vie de la société, soit 10 ans, sauf dissolution anticipée qui ne pourra intervenir qu’avec l’accord du Ministre du Budget, des Comptes Publics et de la Réforme de l’État à compter d’une durée minimale de 5 ans. L’activité des SOFICA s’exerce dans un domaine présentant un caractère aléatoire, en conséquence, la rentabilité potentielle du placement résulte avant tout de la politique de gestion de chaque SOFICA.

Il est précisé que les actions de SOFICA ne font pas l’objet d’une garantie de rachat et que les SOFICA supporteront outre des frais de gestion annuels une commission de surperformance variable à l’issue de sa cinquième année d’existence et qui sont décrites au prospectus. L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que ces frais pourront être prélevés même en cas de perte pour les investisseurs.

Il appartient aux souscripteurs et actionnaires de se tenir informés de toute modification du régime fiscal des SOFICA ou de leurs souscripteurs, qui pourront intervenir ultérieurement.

En outre, Les SOFICA qui investissent leurs enveloppes d’investissement dans des contrats d’adossement avec des sociétés de production d’oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles. C'est-à-dire que les SOFICA bénéficieront pour ces investissements d’un engagement de rachat par la société de production, sans garantie bancaire, des parts détenues par les SOFICA sur l’oeuvre concernée. Les SOFICA ne tireront aucun profit de la revente des investissements adossés, qui supporteront les frais de gestion de la SOFICA au même titre que les investissements non adossés. Ces investissements adossés ne feront pas l’objet d’une garantie bancaire permettant d’en sécuriser le paiement.

Risque de perte en capital : le Fonds ne bénéficie d’aucune garantie ni protection, il se peut donc que le capital initialement investi ne soit pas restitué. La valeur des Actifs du Fonds dépendra de l’évolution et de l’aléa des actifs sous-jacents (plus particulièrement de la valeur des actifs des Sociétés du Portefeuille), et aucune garantie ne peut être donnée sur leur rentabilité future. Les performances passées des Actifs du Fonds ne préjugent pas de leurs performances futures. Les Investisseurs potentiels ne doivent pas réaliser un investissement dans le Fonds s’ils ne sont pas en mesure de supporter les conséquences d’une telle perte. Il est ainsi vivement recommandé aux Investisseurs potentiels de consulter leurs conseillers financiers en faisant référence à leurs propres situations et leur aversion au risque, concernant les conséquences financières d’un investissement dans le Fonds.

Risque de liquidité des Actifs du Fonds : le risque de liquidité mesure la difficulté que pourrait avoir le Fonds à céder des montants importants des actions des Sociétés du Portefeuille dans un délai court, pour faire face à la nécessité de mobiliser de la trésorerie ou faire face à une baisse de leur valeur de marché. Le Fonds pourra être investi dans des titres non cotés sur un Marché d’Instruments Financiers. Ces titres sont peu ou pas liquides. Il n’est pas exclu que (i) le Fonds éprouve des difficultés à céder de telles participations dans des délais raisonnables et à un niveau de prix souhaité et (ii) qu’à la liquidation du Fonds, ces participations puissent être distribuées en nature de telle sorte que les porteurs de Parts deviennent des actionnaires minoritaires de plusieurs sociétés non cotées.

Risque d’investissement dans des sociétés non cotées :  un investissement dans une société non cotée est normalement plus risqué qu’un investissement dans une société cotée dans la mesure où les sociétés non cotées sont généralement plus petites et plus vulnérables aux changements affectant les marchés et les technologies et fortement tributaires des compétences et de l’engagement d’une petite équipe de direction (retournement du secteur d’activité, récession de la zone géographique, modification substantielle apportée à l’environnement juridique et fiscal, etc.). Les Sociétés du Portefeuille n’accordent à leurs actionnaires aucune garantie contre les risques de pertes en capital ou de contre-performance en termes de rentabilité en cas d’échec de leur projet de développement. Dès lors, l’Investisseur doit être conscient qu’un investissement dans le Fonds comporte un risque de mauvaise rentabilité ou de perte en capital. Ces entreprises peuvent être sensibles aux phases descendantes du cycle économique du secteur dans lequel elles exercent leurs activités. Un investissement non coté peut prendre plusieurs années pour arriver à maturité. En conséquence, alors que la performance du Fonds peut être satisfaisante sur le long terme, la performance des premières années peut être médiocre.

Nos recommandations :

  • N'oubliez pas le PLAFONNEMENT GLOBAL DES NICHES FISCALES
    La loi de finance pour 2012 abaisse ce plafond à 18 000€ pour les investissements SOFICA réalisés.Nous vous rappelons qu'il existe un plafonnement général de votre imposition sur le revenu. Vous devez lors de vos souscriptions faire attention à cela dans vos calculs.
  • Ces produits sont par nature risqués liés aux investissements dans des sociétés non cotées. Vous avez bien entendu un attrait pour la défiscalisation, mais cela est en compensation du risque à prendre pour faciliter le développement et le financement du cinéma français. Donc en souscrivant vous acceptez une perte en capital et aussi une durée de détention en générale de 5, 8 ou 10 ans et non la durée fiscale de 5 ans. Vérifiez bien que vous n'allez pas avoir besoin de cette somme, parce qu'il n'existe pas de marché secondaire.
  • La performance des SOFICA n'est pas toujours liée au succès des oeuvres financées! La sortie risque d'être en-dessous du nominal (même pour une SOFICA garantie!)
  • Avant toute souscription, nous vous recommandons de prendre connaissance des conditions générales et des notices d'informations concernant les différents SOFICA mais aussi des recommandations et conseils présents sur le site.
  • En ce qui concerne les SOFICA, nous insistons sur le fait que, même pour une SOFICA garantie, votre investissement est bloqué 8 ans et que vous risquez une perte en capital.
  • Les SOFICA sont des outils de diversification qui s'adressent à des investisseurs avertis. Ces produits sont par nature à risque et ne devraient pas représenter une part importante de vos actifs.
  • Les SOFICA s'adressent plutôt aux épargnants très fiscalisés.

Cette fiche est établie sur la base des informations fournies par nos partenaires et ne constitue en aucun cas un document contractuel. Attention : les SOFICA ne bénéficient d'aucune garantie de capital ni protection, il se peut que le capital initialement investi ne soit pas intégralement restitué.