AROBAS FINANCE | FCPI-FIP | SOFICA| ASSURANCE VIE | PERP | MADELIN | SCPI-OPCI | IMMOBILIER | EPARGNE SALARIALE

Vos conseillers en
investissements financiers

01 77 39 00 15

Recherche

Nos solutions

Arobas Finance sélectionne en toute indépendance depuis son origine des placements et des produits défiscalisants ainsi que des solutions adaptées aux besoins de sa clientèle.

La gamme que nous sommes en mesure de vous proposer est large dans la mesure où notre indépendance nous permet de sélectionner et de choisir les produits qui nous semblent les plus pertinents.

N'hésitez pas à prendre contact avec nous pour parler de votre situation et mieux vous connaître.

Protéger son concubin avec le démembrement croisé

Vous êtes en concubinage et souhaitez acheter un bien immobilier en commun ? Tout en assurant votre protection personnelle et celle de vos héritiers en cas de décès ? Le principe du démembrement Le démembrement est le partage de la propriété en plusieurs droits : l'usufruit (droit d'usage et des revenus au profit de l'usufruitier) la nue-propriété (droit de disposer du bien pour le nu-propriétaire sous réserve du respect des droits de l'usufruitier). Le principe du démembrement croisé Le principe consiste à un échange d'usufruit ou de nue-propriété entre les propriétaire du bien. Notamment sur les parts du Société Civile Immobilière (SCI). Usufruit Usufruit Nue-propriété Nue-propriété Concubin 1 Concubin 2 Au décès du premier des concubins, le concubin survivant devient plein propriétaire de sa partie et bénéficie de l'usufruit des parts du concubins décédé. Il bénéficie donc de l'usage et des revenus de la totalité du bien. Aussi, les héritiers…
mercredi, 07 décembre 2016 10:20

Dans une approche patrimoniale, nous pouvons être amené à vouloir changer ses assurances.

Nous pouvons ainsi comparer celles du marché pour essayer de vous obtenir le meilleur produit possible.

Nous vous conseillons ainsi de comparer vos assurances existantes avec les nôtres pour vous assurer de meilleures garanties et vous faire des économies.

Contactez-nous pour que nous puissions vous envoyer les informations nécessaires pour obtenir les taux les plus bas du marché.

mercredi, 07 décembre 2016 10:19

Cette assurance vous met à l'abri d'une perte financière en cas de revente prématurée de votre bien (décès, invalidité, mutation professionnelle, licenciement, divorce ou séparation). Vous êtes couverts pendant 5 ans jusqu'à 10% du prix d'achat de votre résidence principale, pour une somme maximum de 15 000€ Ce contrat vous vous garantit ainsi la différence entre la valeur d'acquisition et la valeur de revente de votre habitation

mercredi, 07 décembre 2016 10:18

L'assurance loyers impayés couvre :

Les loyers impayés : elle prendra en charge les loyers, les charges et taxes dus, les indemnités d'occupation en cas de défaillance du locataire.

Les détériorations et dégradations immobilière constatées au départ du locataire seront prises en charge (sauf si usure normale des lieux). Cette possibilité peut être proposée en option dans certains contrats.

Le départ prématuré du locataire, c'est-à-dire l'indemnisation du bailleur jusqu'à récupération des locaux en cas de décès ou de départ prématuré du locataire.

Les frais de contentieux pour recouvrer le montant des loyers impayés, les fais engagés pour contraindre le paiement de la dette du locataire, ou pour son expulsion,  ou encore pour obtenir le remboursement des détériorations immobilières.

Les garanties de la Garantie des Risques Locatifs (GRL) :
 

Loyer impayés
Charges comprises

  • Dans la limite d’un plafond de 70 000 €
  • Pendant toute la durée du bail
  • jusqu’au départ du locataire
 
Frais de contentieux

 

  • Dans le plafond de 70 000€
 
Dégradations Locatives
  • Remboursement des frais dans la limite de 7 700€ pour les non-meublés et 3 500 € pour les meublés après franchise égale au dépôt de garantie
mercredi, 07 décembre 2016 10:18

Elle assure la prise en charge du remboursement d’une partie des échéances lorsque vous perdez involontairement votre emploi. Son montant et sa durée varient selon l’âge du demandeur d’emploi et les caractéristiques de son dernier contrat.

Conditions : 

  • Avoir une assurance " décès-incapacité "
  • Etre salarié, en CDI
  • Avoir un minimum d'ancienneté dans votre entreprise (conditions selon l'emploi)
  • Ne pas être en période d’essai, ni en préavis de licenciement, ni être démissionnaire de votre entreprise,  et pouvoir bénéficier des ASSEDIC ou assimilé
    Avoir moins de 55 ans. 

La durée d’indemnisation pour une même période de chômage n’excèdera pas 36 mois et la durée maximale en période de chômage cumulé ne dépassera pas 72 mois.

Onéreuse et soumise à de très nombreuses restrictions, l'assurance perte d'emploi est peu plébiscitée par les emprunteurs.

mercredi, 07 décembre 2016 10:09

Si cette assurance a un coût, ses avantages sont primordiaux pour la transmission. Effectivement, si l’emprunteur décède ou devient invalide au cours du crédit, cette assurance décès remboursera la totalité de l’emprunt à la banque. 

Conséquences pour les héritiers : Ils récupéreront un logement totalement payé et une assurance-vie bénéficiant du régime de transmission hors succession. Ces bénéfices sont d'autant plus importants que dans ce type d'opération, les assurances décès ne tiennent pas compte de l'âge du souscripteur.

Lorsque l’on achète en couple, l'assurance décès/invalidité peut être répartie sur les deux têtes.

Exemple : Madame est assurée à hauteur de 30 % et Monsieur à hauteur de 70 %. Si Madame décède, Monsieur ne remboursera que 70 % de la mensualité. Si Monsieur décède, Madame ne remboursera que 30 % de la mensualité. Une solution plus économique que d'assurer les deux têtes à 100 %, tout en préservant l'équilibre financier de la personne vivante restante.

mercredi, 07 décembre 2016 09:51

Les taux de crédit immobilier n’ont jamais été aussi bas qu’en ce moment. Ceux qui ont déjà souscrit un prêt immobilier peuvent tout de même profiter de la baisse de  leur taux en renégociant leur crédit.

Il s'agit de rembourser un crédit existant en lui substituant un nouveau prêt, à un taux moins élevé auprès du même établissement bancaire. Si ce changement est effectué auprès d'un autre établissement, on parle de "rachat de prêt". 
L'objectif est de diminuer soit le montant de sa mensualité soit la durée de remboursement du prêt, et ainsi de réduire le coût total du crédit.

Cependant, la renégociation entraîne beaucoup de frais qui risquent d’annuler l’intérêt financier de l’opération.  

Pour que la renégociation soit fiable, il faut donc :

  • que la différence de taux entre l’ancien et le nouvel emprunt soit d’au moins 1,2%
  • que la renégociation du taux intervienne dans la première moitié de l’échéance de remboursement
  • que vous n’ayez pas ou peu de pénalités de remboursement anticipé dans votre ancien contrat si vous optez pour le rachat de prêt
  • voir les modalités concernant les assurances emprunteurs

Avantages :

  • Vous pouvez transformer votre taux variable, actuellement au plus bas donc avec des risques de hausse, en taux fixe.
  • Avec des taux d'intérêts historiquement bas, vous pouvez tout de même réussir à obtenir des taux plus faible, si vous avez fait une étude précise de l'ensemble des conditions d'emprunt. 

Inconvénients :

  • Il faut présenter le meilleur profil pour obtenir une renégociation de son dossier
  • Changer de banque n’est pas toujours avantageux, dû aux frais annexes demandés, aux pénalités de remboursement anticipé...

Contactez-nous pour que nous puissions vous envoyer les informations nécessaires pour obtenir les taux les plus bas du marché.

mercredi, 07 décembre 2016 09:47

Le crédit professionnel est destinée aux PME et TPE, et plus particulièrement aux artisans, commerçants, auto-entrepreneurs, professions libérales et indépendantes (architecte, avocat...), professions médicales (infirmier, médecin...) et associations.

Ce prêt peut financer aux entreprises leur équipement (achat de matériel, bien automobile), immobilier (acquisition de locaux) et trésorerie (financement de stock, augmentation de capital). Les banques peuvent les financer par un prêt amortissable ou par des prêts plus spécifiques comme le crédit-bail, l'affacturage ou l'escompte.

Quant au contrat de crédit pro, il regroupe les conditions particulières du prêt (montant, durée, taux effectif global...), les conditions générales (les obligations mutuelles des parties) et l'assurance.

mercredi, 07 décembre 2016 09:46

Le crédit-relais est un financement à court terme servant aux propriétaires qui souhaitent acheter un nouveau bien, avant d’avoir vendu le premier. Effectivement, lorsque l’on souhaite acquérir un nouveau logement, il est quasiment impossible de faire coïncider la date de vente de son ancien logement, avec l’achat du nouveau bien. 
Ce crédit vous permet donc de faire la jointure entre ces opérations d’achat-vente.

C’est un prêt d’un an renouvelable une fois, avec un montant pouvant aller de 60% à 80% de la valeur du bien que l’on vend.

Il existe deux types de crédit-relais :

  • Le prêt relais « sec » : la valeur de l'acquisition du nouveau bien est égale ou inférieure à la valeur du bien vendu.
    Inconvénient : Il est peu délivré par les établissements bancaires, et les taux d’intérêts sont élevés
  • Le prêt relais « jumelé », qui est un prêt relais « sec » accompagné d'un prêt amortissable classique à long terme : la valeur d’acquisition du nouveau bien est supérieure à la valeur du bien vendu. Les taux sont plus avantageux avec un prêt relais « jumelé » qu’avec un prêt relais « sec »
    Avantages : les frais de dossier et d’hypothèque sont faibles, les taux d’intérêts sont plus intéressants qu’avec un relais « sec »
    Inconvénient : Les mensualités jusqu’à la revente de l’ancien bien sont plus importantes.

Pendant la durée du crédit, vous avez le choix entre deux types de remboursement :

  • La franchise partielle : vous remboursez le crédit à court terme en payant mensuellement les intérêts
    Avantages : Les mensualités sont plus faibles, et les taux sont souvent plus intéressants

    Inconvénients : Si jamais vous devez rallonger votre crédit-relais, le coût deviendra élevé
  • La franchise totale : vous remboursez les intérêts et le capital in fine, c'est-à-dire lors de la vente du bien.
    Avantage : Très souple, aucune charge supplémentaire sur les mensualités

    Inconvénients : Le coût est très élevé, et c’est une formule à utiliser si l’on est totalement sûr de la date de vente de son bien.

Avantage :

Le crédit-relais peut bénéficier du taux 1% logement

Inconvénients :

  • Il faut avoir impérativement vendu son logement dans la période du prêt relais (1 à 2 ans)
  • Il faut bien choisir le type de prêt-relais pour éviter des taux élevé
mercredi, 07 décembre 2016 09:46

Il existe deux types de crédits hypothécaires :

  • Le prêt hypothécaire « acquisition » : ce prêt vous permet de financer un projet d'investissement immobilier (acquisition d'un logement). La banque garantit alors le prêt qu'elle vous octroie en inscrivant une hypothèque sur le bien immobilier faisant l'objet de la future transaction.
  • Le prêt hypothécaire « classique » : afin de garantir le remboursement de votre prêt, vous hypothéquez un bien immobilier dont vous êtes déjà le propriétaire auprès de la banque. Le prêt alors contracté est libre d'usage et convient idéalement à tous les profils d'emprunteurs (particuliers, professionnels, collectivités, etc.).
Caractéristiques :
  • La durée maximale de remboursement est de 30 ans.
  • L'emprunt ne peut excéder 125% de la valeur du bien sur lequel l'hypothèque sera enregistrée
  • Le demandeur du crédit ne peut être âgé de plus de 70 ans à l'échéance du contrat (sauf exceptions)

Avantages :

  • le crédit est souple et sur-mesure : vous pouvez basculer en taux fixe ; en cas de difficultés financières, vous pouvez diminuer temporairement la charge de remboursement...
  • le capital remboursé peut à nouveau être emprunté
  • le crédit peut-être remboursé par anticipation, et souvent sans pénalités


Inconvénient :

  • Les coûts annexes sont chers : acte notarié, inscription au bureau des hypothèques, taxe de publicité foncière, rémunération du notaire et salaire du conservateur des hypothèques 
mercredi, 07 décembre 2016 09:45

Les salariés d’entreprises de plus de 10 employés peuvent obtenir ce prêt 1% logement, appelé aussi 1% employeur, sans conditions de ressources. Chaque année, ces entreprises privées sont tenues de consacrer une somme égale à 0,45% des salaires versés, pour favoriser le logement des salariés. Ainsi chaque mois, cette cotisation apparaît sur votre fiche de paie.

Pour l'obtenir, il suffit de déposer une demande auprès de votre employeur. Il n'y a cependant pas de règle générale d'attribution de ce prêt. En effet, c'est l'employeur qui fixe le montant du prêt, sans être obligé d’accepter votre demande. Toutefois, il y aura obligation de prendre en compte vos revenus, de l’acquisition, et de la zone géographique.

Caractéristiques :

  • Ce prêt permettra de financer uniquement votre résidence principale (terrains, acquisition d’un logement, travaux)
  • Taux : 1.5%, hors frais de dossier et d’assurance
  • Durée : 5 à 15 ans.
  • Le montant du prêt va être plafonné à 17 600 € pour la Zone A (Paris et villes nouvelles d’Ile-de-France), 14 400 € pour la Zone 2 (reste de l’Ile-de-France, villes de plus de 100 000 habitants, les zones d’urbanisation et les villes nouvelles hors Ile-de-France) et 11 200 € pour la Zone 3 (le reste)

Inconvénient :

Il ne peut être le prêt principal de votre résidence principale

Avantages:

  • Quitter l’entreprise n’entraîne pas la perte du logement
  • Il est possible de cumuler plusieurs prêts 1% pour des besoins différents.
mercredi, 07 décembre 2016 09:44

Le crédit Plan Epargne Logement (PEL) et le crédit Compte Epargne Logement (CEL) peuvent-être obtenu pour financer vos projets immobiliers après une phase d'épargne d'une durée minimum de 4 ans pour le PEL, et de 18 mois pour le CEL. En effet, vous pouvez alimenter votre plan par des versements minima de façon régulière ou selon vos possibilités. A l'issue de ces échéances, vous pouvez choisir d'utiliser votre plan comme prêt immobilier, de le fermer, ou de le proroger.

Si vous optez pour le prêt, une prime supplémentaire peut vous être accordée par l'Etat de 50% des intérêts acquis à compter du 16 juin 1998, dans la limite de 1 525€ pour le PEL et de 1 144€ pour le CEL. 

Le montant du crédit, plafonné à 61 200€ pour le PEL et 15 300€ pour le CEL, dépend des intérêts obtenus : on parle des droits à prêt. Ils correspondent au total des intérêts acquis, en dehors de la prime d'état, à la date du dernier anniversaire du plan.

Avantages :

  • Avec un taux actuel de 3,5% (avec prime) pour le PEL et de 2.5% pour le CEL, ces crédits font partie des meilleurs produits de placements du marché
  • Les intérêts et la prime versée par l'Etat son exhonérés d'impôt

Inconvénient :

  •  Si vous avez un besoin urgent de trésorerie, il n'est pas avantageux de rompre ces comptes, en sachant que vous risquez de perdre la prime et les droits à prêt.
  •  Ces plans ne sont pas attractifs si vous êtes dans une tranche d'imposition peu élevée ou si vous n'avez pas un montant d'épargne assez suffisant. 
mercredi, 07 décembre 2016 09:43

Ce prêt, subventionné par l’Etat, peut servir à financer jusqu’à 90% l’achat de votre logement, de vos travaux d’amélioration ou d’économie d’énergie tout en bénéficiant de l’Aide Personnalisée au Logement (APL).

Pour l’obtenir, l'acquéreur ne doit pas dépasser un certain plafond de ressources et son projet immobilier doit concerner sa résidence principale, qui doit respecter des normes de surfaces et de prix précis.

Il peut être complété par un apport personnel, un prêt d'épargne logement, une subvention ANAH ou un prêt à 0 % (Eco PTZ)
Le remboursement du prêt à l'accession sociale peut varier de 10 à 25 ans pour une acquisition ou une construction, et de 5 à 15 ans pour les travaux.

Avantages :

  • vous pouvez bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL)
  • vous êtes sécurisé en cas de chômage (report du prêt, couverture gratuite…)

Inconvénient :

  • le taux d'intérêt (5,75 % maximum pour un PAS à taux révisable et 6,20 % maximum pour les prêts PAS à taux fixe) est plus élevé que celui des prêts bancaires classiques.
mercredi, 07 décembre 2016 09:43

Que vous soyez propriétaire ou locataire, le Prêt énergie renouvelable finance les travaux  destinés à réaliser des économies d’énergie, utiliser et produire de l’énergie renouvelable dans les logements individuels ou collectifs à usage d’habitation principale, locative ou secondaire.

Ce prêt finance les mêmes travaux et équipements que ceux qui sont éligibles au crédit d'impôts au sens de l'article 200 Quater du Code Général des Impôts.

Indépendamment du mode de financement, certaines dépenses engagées dans la résidence principale entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2012 ouvrent droit au crédit d’impôt en faveur du développement durable et des économies d’énergie.

Ce crédit d'impôt concerne les dépenses d'acquisition de certains matériaux et équipements (hors main d’œuvre) fournis et installés par un professionnel (avec justificatif de facture).

Calcul du crédit d'impôt :

  • Achevé depuis plus de 2 ans :

Crédit d’impôt de 15% pour les dépenses en chaudières à basse température
Crédit d’impôt de 25% pour les chaudières à condensation, pour les matériaux d'isolation thermique, et pour les appareils de régulation de chauffage (ou 40% selon conditions)

  • Neuf ou ancien :

Crédit d’impôt de 50% pour les équipements de production d’énergie renouvelable, ou les pompes à chaleur.

mercredi, 07 décembre 2016 09:41

L'Eco Prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt destiné à financer les travaux liés aux économies d'énergies. Il est attribué aux propriétaires, qu’ils soient occupants, bailleurs ou copropriétaires, sans condition de ressources. Modification pour janvier 2011

Caractéristiques :

  • Le prêt est d’un montant maximal de 30 000€
  • La durée de remboursement est de 10 ans, que nous pouvons négocier pour vous à 15 ans, ou la réduire jusqu’à un minimum de 3 ans.
  • Une fois l’éco-prêt à taux zéro accordé, vous disposez d’une durée de deux ans pour réaliser l’ensemble des travaux prévus.

Pour en bénéficier, le logement doit être une résidence principale construite avant le 1er janvier 1990. Vous devez également, soit réaliser un « bouquet de travaux », soit entreprendre des travaux qui améliorent la performance de consommation énergétique de votre logement (avec les frais de maîtrise d’œuvre, les frais éventuels d’assurance…)

Un « bouquet de travaux » est un ensemble de travaux qui apportent une amélioration sensible de l’efficacité énergétique du logement et doit être réalisé par un professionnel des travaux dans au moins deux des catégories suivantes :

  • isolation performante de la toiture
  • isolation performante des murs donnant sur l’extérieur
  • isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur
  • installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire
  • installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables
  • installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.

Vous pouvez aussi bénéficier d’autres aides : de l'ANAH, des collectivités territoriales... ou obtenir le crédit d'impôt développement durable jusqu’au 31 décembre 2010, si le revenu fiscal de votre foyer n'excède pas 45 000 euros en année n-2.

Avantage :

  • les éco-prêts ont des taux d’intérêt globalement plus bas que les prêts classiques. Vous pourrez utiliser les éco-prêts liés au Livret de développement durable comme prêt complémentaire à l’éco-prêt à taux zéro en cas de besoin, ou bien pour financer des travaux non éligibles à l’éco-prêt à taux zéro (un seul type de travaux, ou bien panneau solaire photovoltaïque...).

Inconvénient :

  • vous ne pourrez pas pas faire les travaux en plusieurs tranches, puisqu'on ne peut obtenir qu'un seul éco-prêt à taux zéro par logement.

Exemples :

Cas : une maison individuelle

Maison individuelle chauffée à l’électricité, 100 m² située dans la Vienne, construite dans les années 80, avec une isolation moyenne. 
Facture d’énergie avant travaux : 270 euros/mois Travaux réalisés : isolation des combles perdus et installation d’une pompe à chaleur Coût total des travaux : 18 000 euros Facture après travaux : 140 euros/mois, gain de plus de 50 %.

Avec un prêt classique (taux d’intérêt 6%), les mensualités s’élèvent à 200 euros/mois, soit une facture énergie + remboursement du prêt de 340 euros/mois.

Avec un éco-prêt à taux zéro, la facture énergie + remboursement du prêt est de 290 euros/mois, soit 50 € de moins /mois qu’avec un prêt classique.

Si le propriétaire est éligible au cumul entre l’éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt, la facture énergie + remboursement du prêt passe à 260 euros/mois, soit 80 euros de moins qu’avec un prêt classique et 10 euros de moins qu’avant les travaux. Le propriétaire réalise dès à présent 120 euros d’économies par an sur sa facture d’énergie. 

A la fin de la durée du prêt le propriétaire bénéficie à plein des économies d’énergie... et il profite immédiatement de l’amélioration de son confort et de la valorisation de son bien. Grâce à l’éco-prêt à taux zéro, il a économisé 6 000 euros d’intérêts qu’il aurait eus à verser dans le cadre d’un prêt classique et 9 600 euros s’il bénéficie également du crédit d’impôt.

mercredi, 07 décembre 2016 09:32

Le crédit à taux révisable ou crédit à taux variable est un crédit dont le taux d'intérêt évolue avec le temps, selon les modalités du contrat. Ce changement de taux entraîne l'ajustement de la mensualité pour conserver la durée de remboursement. Mais le crédit peut aussi, suivant ses modalités, modifier la durée de remboursement, ou, à la fois la mensualité et la durée.

Ainsi régulièrement, en général chaque année, la banque recalcule un nouveau taux qui s'applique jusqu'à la révision suivante, et ainsi de suite jusqu'à la fin du prêt. 

Pour calculer un taux révisable, les banques se réfèrent le plus souvent à un indice européen : l'Euribor. À l'indice, la banque ajoute ensuite sa marge (qui tient compte notamment du risque d'impayés sur les crédits accordés).

Un crédit à taux révisable suit donc fidèlement les variations des taux d'intérêt européens. S'ils baissent, votre crédit vous coûte moins cher. S'ils augmentent, le taux de votre prêt grimpe et son coût total s'alourdit. Face à ces variations, la banque va donc varier vos mensualités et/ou allonger la durée du prêt.

Avantages :

  • Le crédit à taux révisable a un taux d'entrée plus faible qu'un crédit à taux fixe. Or il est très intéressant d'obtenir un taux bas pour les premières années du crédit puisqu'elles sont les plus coûteuses en intérêts à cause du remboursement du capital restant.

Inconvénients :

  • en cas de retraite anticipée, lorsque vos revenus diminuent, l'allongement de la durée initiale peut se transformer en handicap. Dans tous les cas, vous pouvez changer, irréversiblement, votre taux révisable en taux fixe.
  • Face à la conjoncture économique actuelle, il est peu probable que les taux d'intérêts européens diminuent.
mercredi, 07 décembre 2016 09:31

Un taux fixe permet de connaître dès le départ toutes les modalités de remboursement du prêt effectué. Le taux du prêt est fixé à la signature du contrat de prêt et ne variera pas, sauf si vous renégociez votre crédit ou si vous le remboursez par anticipation.

Bien que le taux soit fixe, les échéances peuvent être modulées dans le temps. Le prêt peut être :

  • à échéances constantes : le montant des mensualités est le même pendant toute la durée du prêt.
  • à échéances progressives : le montant des mensualités augmente chaque année, selon un rythme décidé à la signature du contrat de prêt. Par exemple, vous pouvez décider que vos mensualités augmenteront de 2% par an. Cette formule permet d'alléger vos mensualités pendant les premières années de remboursement et de les alourdir ensuite pour profiter d'une hausse de vos revenus.
  • modulable : vous avez la possibilité, pendant toute la durée du prêt, d'augmenter ou de diminuer le montant de vos mensualités en fonction de vos rentrées d'argent. De ce fait, la durée d'emprunt varie. Ces modulations sont bien sur strictement réglementées.

Avantages :

  • vous bénéficiez de la sécurité de votre budget en connaissant dès le départ le montant de vos mensualités, et le coût total et la durée du crédit. Vous pouvez alors gérer votre budget de façon plus efficace, quelle que soit l'évolution du marché. 
  • vous bénéficiez également de la transparence de votre taux, et de la stabilité de vos charges. 
  • ce taux est adapté aux emprunts de longues durées (plus de 15 ans) en raison de la sécurité qu'il procure.

Inconvénients :

  • en cas de conjoncture bancaire favorable, vous ne bénéficierez pas des meilleurs taux possibles, et payerez trop d'intérêts par rapport aux conditions du marché.
  • Si vous désirez rembourser par anticipation, ce qui est fréquent en cas de revente du bien ou d'héritage, les pénalités de  remboursement atteignent fréquemment 2 à 3% du capital restant à rembourser.
  • Actuellement, les taux fixes évoluant entre 4,60% et 6,40% (hors frais de dossier et d'assurance) sont plus élevés que les taux variables.
mercredi, 07 décembre 2016 09:26

Voici un exemple afin de comprendre le mécanisme général
des crédits In Fine et Amortissable :

 

Crédit IN FINE

Crédit AMORTISSABLE

Achat

200 000 €

200 000 €

Apport Personnel

50 000€

50 000€

Emprunt

150 000€

150 000€

Durée

20 ans

20 ans

Taux

4.80 %

4.60%

Mensualité

800€

957.09€

Epargne 
(hypothèse 4%)

246€

0€

Loyer perçu

800€/m

800€/m

Effort mensuel

246€

157.09€

Coût total des intêrets

79 701€

192 000€

Montant total 
des revenus fonciers 
(après abattement
fofaitaire des 30%)

134 400€

134 400€

Montant des revenus
fonciers imposables

- 29 599€

68 139€

Page 1 sur 4

Nos partenaires

Cardif Inocap Gestion Crédit Agricole Asset Management (CAAM) Cerenicimo Oradea

Retrouvez-nous sur :

La presse parle d'Arobas Finance

Ce site est édité par Arobas Finance © 2005-13 Arobas Finance. Tous droits réservés.

Arobas Finance, Société de Conseil en Gestion de Patrimoine indépendante créée en 1999, sélectionne depuis son origine des placements et des produits défiscalisants pour ses clients : Assurance Vie, PEA, SCPI, FCPI, FIP, PME, Loi Girardin, SOFICA,… selon des critères de qualité et de régularité auprès de partenaires avec lesquels nous avons des relations importantes. Nos sites sont des outils décisionnels vous permettant de faire des choix justes et appropriés en sélectionnant parmi notre large gamme de produits, proposés avec des frais d'entrée réduits et raisonnables.
En défiscalisation comme en bourse, il ne suffit pas d'être connecté, il faut être informé, conseillé et guidé. Dans ce but, nous répondons à toutes vos questions.
ANACOFI CIF
ANACOFI

AROBAS FINANCE S.A.R.L. au capital de 144 936€ immatriculé au RCS Paris B 424 317 162 - 54 rue de Clichy- 75009 PARIS / Tél : 01 77 39 00 15