À La Défense, la tour Hekla met le paquet pour séduire de futurs locataires

Cette tour de 220 mètres avec ses 76.000 m² sera achevée en 2022. Au pied de la tour un espace dédié avec exposition et vidéo immersive est lancé pour séduire les futurs locataires.

Pour l’instant, le chantier en est encore au quatrième sous-sol (sur six) mais les choses vont avancer rapidement dans les mois qui viennent. D’ici 2022, la tour Hekla sera l’un des nouveaux gratte-ciel majeurs de La Défense. Avec ses 220 mètres de haut, elle sera juste à 11 mètres en dessous du record de France détenu par sa voisine, la tour First (qui culmine grâce à une antenne contrairement à Hekla). Elle bénéficie par ailleurs d’une géométrie très originale selon les points de vue, tantôt effilée et tantôt massive: un héritage du coup de crayon de son concepteur, l’architecte Jean Nouvel. Pour ces concepteurs, cette nouvelle venue viendra rééquilibrer la ligne d’horizon de la Défense en la renforçant du côté de Puteaux, sachant que la partie Courbevoie domine actuellement en hauteur.

Maintenant que le chantier est sérieusement en place, les copromoteurs de cette opération Hines France et AG Real estate doivent se mettre en quête de locataires. Avec les 76.000 m² de la tour et ses 48 étages prévus pour accueillir 5800 collaborateurs, un locataire unique n’est pas vraiment envisageable. Mais jusqu’à 5 ou 6 preneurs différents serait un nombre idéal, selon les promoteurs. Afin d’aider les trois réseaux chargés de la commercialisation de la tour (Cushman&Wakefield, BNP Paribas Real Estate et CBRE), une «marketing suite» a été installée au pied de la future tour. Bien loin de la bulle de vente, on est là dans un lieu qui doit permettre de goûter à «l’expérience Hekla».

Concrètement, les clients potentiels seront invités dans ce cube de 160 m² sur deux niveaux situés juste en face du chantier. Avec son vaste espace vitré, l’étage supérieur offre un point de vue sur le chantier, expose quelques-uns des matériaux employés et se complète d’une maquette permettant de mieux comprendre le projet. Quant au rez-de-chaussée, il propose une véritable exposition des travaux réalisés par les «Creatives» pour ce chantier. Ce collectif de six jeunes talents a tenté d’apporter des touches originales sur les usages à promouvoir dans cette tour.

C’est ainsi que le préparateur physique de l’équipe de France de football championne du monde en 2018, Grégory Dupont, a planché sur les façons de promouvoir l’activité physique dans ce genre d’immeuble. De son côté, Édouard Detrez, chef d’entreprise créateur du Fauteuil roulant français, a réfléchi à l’accessibilité au sens large des lieux, aux abords et dans la tour tandis que le spécialiste de l’intelligence artificielle Rand Hindi a tenté de concilier au mieux utilisation des données et préservation de la vie privée.

Clou de la visite: une expérience digitale immersive dans un ascenseur virtuel où les visiteurs peuvent découvrir à 360° les vues réelles qu’on aura depuis la tour Hekla (prises de vues réalisées par des drones). L’occasion de se faire une idée de la vie et la vue qu’il y aura sur chacun de ces étages qui devraient accueillir 150 à 160 personnes. Les espaces extérieurs ne devraient pas manquer non plus puisque chaque niveau devrait disposer de 110 à 120 mètres carrés de terrasses. Les inconditionnels de la voiture personnelle seront quant à eux moins bien lotis. La tour ne comptera que 53 places de parkings (quasiment 1 pour 100 occupants) qui seront complétées par 170 places dans le parking voisin du centre commercial des 4 Temps. Source Figaro Immobilier du 3/12/2019 (voir article)