01 77 39 00 15

Vos conseillers en investissements financiers

Décembre 2018 / Le Rapport sur le financement privé de la production et de la distribution cinématographiques et audiovisuelles

Son coût budgétaire (25 M€/an) est maîtrisé grâce à l’agrément des sociétés et à l’établissement d’une enveloppe de collecte par société agréée

Un dispositif particulièrement apprécié des acteurs privés, mais qui gagnerait à être amélioré

Du point de vue des investisseurs-souscripteurs, l’intérêt du dispositif est réel avec un avantage fiscal à 48 %, mais la rentabilité effective est en pratique limitée - et parfois même négative

Il ressort d’une analyse d’échantillon réalisée par la mission sur la base des données communiquées par le CNC pour la période de collecte 2005-2010 que le rendement moyen du dispositif, alors avec un avantage fiscal à 48 %22, s’établit à près de 2 % par an.

Du point de vue des producteurs, les SOFICA sont généralement un « dernier recours » pour boucler le tour de table financier de films du milieu au potentiel commercial incertain et un moyen de remembrer leurs droits

Plusieurs options sont envisageables pour faire évoluer le dispositif à dépense publique constante tout en garantissant l’investissement dans le secteur

Le rapport Boutonnat sur les SOFICA

Conclusion sur les SOFICA

Le dispositif SOFICA a montré depuis plus de trente ans sa capacité d’adaptation au secteur en faisant évoluer ses conditions d’investissement en fonction de l’évolution du marché. C’est par ailleurs un outil immédiatement mobilisable et assez souple à orienter. Cela présente un avantage, en particulier dans une période de transition où il apparaît nécessaire de mettre en oeuvre de nouvelles réformes plus larges pour accompagner le secteur.
A l’issue de cette évaluation la mission ne privilégie en particulier aucun des scénarios d’évolution des SOFICA présentés plus haut : chacune de ces hypothèses de travail visant à moderniser l’appareil SOFICA devra être appréciée à l’aune des orientations de politique publique que la mission appelle de ses voeux dans le rapport et dans lesquelles ce dispositif devra s’insérer le plus harmonieusement, fût-ce au prix d’ajustements, notamment de la charte, pour continuer à produire des effets positifs.
En revanche, les propositions d’assouplissement des modalités de gestion des sociétés, formulées plus haut, pourraient utilement être mises en oeuvre sans délai.
En tout état de cause, la mission recommande que durant la période de trois à cinq ans qui sera nécessaire pour mettre en oeuvre les réformes qu’elle propose, le dispositif des SOFICA soit maintenu en l’état afin de préserver les financements qu’il apporte à la production et sa contribution à la diversité de la création.

Actualités

Le M@g Arobas Finance n°75 / Réforme des…

30-11--0001 Le M@g Arobas Finance

Premier cabinet parisien et deuxième français à être certifié par l'AFNOR Certification. AROBAS FINANCE Le M@G n° 75 Décembre 2019 Nous contacter au 01 77 39 00 15 SOMMAIRE Nous sommes heureux de vous adresser le dernier numéro du...

En savoir plus...

Lettre immobilière n° 15

30-11--0001 Lettres immobilières

AROBAS FINANCE Lettre immobilière n° 15 Décembre 2019 Nous contacter au 01 77 39 00 15 Sommaire  Réduisez vos impôts fonciers avec du déficit (direct ou SCPI) Evitez les revenus fonciers avec la nue-propriété Réduire...

En savoir plus...

À La Défense, la tour Hekla met le paque…

04-12-2019 Actualité Immobilière dont SCPI et OPCI

Cette tour de 220 mètres avec ses 76.000 m² sera achevée en 2022. Au pied de la tour un espace dédié avec exposition et vidéo immersive est lancé pour séduire...

En savoir plus...

Comment estimer un bien immobilier

04-12-2019 Actualité Immobilière dont SCPI et OPCI

Pas facile lorsqu'on vend ou qu'on achète un bien immobilier, de déterminer un prix de vente objectif. Pourtant, certaines caractéristiques peuvent vous aider à estimer le prix de vente au plus...

En savoir plus...

Toutes les informations présentes sur le site de Arobas Finance, notamment dans le domaine financier et fiscal, sont indicatives et n’engagent pas notre responsabilité. Les simulations sont offertes à titre informatif. Les informations diffusées ne constituent pas un conseil en investissement, ni une incitation à investir sans assistance de Arobas Finance. Arobas Finance n’est pas responsable des erreurs ou des défauts d’information relatifs aux modifications des dispositions juridiques et administratives survenant après leur diffusion sur le site. Arobas Finance agit cependant pour mettre régulièrement les informations à jour. Arobas Finance n’est pas responsable des résultats de l’utilisation des informations communiquées aux visiteurs du site Internet, sans son conseil. A savoir : tout investissement comporte des risques de perte en capital. Les performances précédentes ne garantissent pas les futures.