01 77 39 00 15

Vos conseillers en investissements financiers

Arobas Finance vous conseille d'investir dans le FIP DomCom Mascarin Capital n°3 - Vatel Capital et ainsi de profitez d'une réduction d'IMPÔTS de 30% de votre investissement jusqu'à 3600€ pour une personne seule. Ce dispositif est cumulable avec les FIP (dont Corse) et les FCPI.

FIP Mascarin Capital n°3
ISIN : FR0013526415
Nature du produit : FIP DOM COM
Date d'agrément : 18/09/2020
Société de Gestion : Vatel Capital
Zone géographique : Outre-Mer
Taux PME : 100%
Taux de réduction IR hors frais de souscription : 30%
Valeur nominale : 100.00 €
Durée de vie :
Frais de gestion (TFAM) : 2.93%
Droits de garde : 0
Droits d'entrée : Nous contacter
Souscription minimale : 1000 €
Limite souscription : 30/06/2021
Pour recevoir les bulletins de souscription et les frais d'entrée, entrez votre email et cliquez 'Ok'

POUR DIVERSIFIER MON PATRIMOINE EN INVESTISSANT DANS LES SECTEURS JUGES PORTEURS PAR VATEL CAPITAL DE L’ECONOMIE ULTRAMARINE.

Le FIP Mascarin Capital N°3 a vocation à investir dans des PME d’outre-mer exerçant leur activité notamment dans le tourisme, les énergies renouvelables, l’agro-alimentaire et certains types de services aux entreprises. Le fonds ne fait l’objet d’aucune contrainte sectorielle dans sa documentation légale. Ces secteurs sont énoncés à titre d’exemple. Les investissements pourront également viser les entreprises dans d’autres secteurs d’activité pourvu qu’elles présentent des perspectives de valorisation réelles et compatibles avec l’horizon de liquidité du Fonds. Les entreprises sont sélectionnées sur des critères de maturité, rentabilité et de perspectives de croissance.

Stratégie d'investissement

UN PORTEFEUILLE DE PARTICIPATIONS EN PME ULTRAMARINES.

Le Fonds est constitué à hauteur de 100 % de son actif de petites et moyennes entreprises cotées et non cotées exerçant leurs activités exclusivement dans des établissements situés dans les départements d'outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion), ainsi qu’à Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et dans les îles Wallis et Futuna.

Les participations du Fonds dans les sociétés prendront la forme d’actions (ordinaires ou de préférence) à hauteur de 40 % minimum de l’actif du fonds, d’avance en compte-courant et d’obligations convertibles en titres de capital des sociétés concernées, principalement dans le cadre d’opérations de capital développement et de transmission/LBO.

Les entreprises seront sélectionnées sur des critères de maturité, rentabilité et de perspectives de croissance. Les actions de préférence pourront conférer un droit privilégié par rapport aux autres actions sur les dividendes ou le boni de liquidation (attribution prioritaire ou répartition préférentielle). Le Fonds n’investira pas en revanche dans des actions de préférence bénéficiant de droits (financiers ou politiques) inférieurs à ceux dont bénéficient les actions ordinaires du même émetteur, ni dans des actions de préférence qui pourraient être de nature à plafonner et/ou limiter la performance.

UNE GESTION ACTIVE DE LA PARTIE LIBRE. La partie libre du Fonds fait l’objet d’une gestion active au travers de produits de taux, d’OPCVM ou FIA actions et d’actions non cotées ou cotées sur tous les marchés réglementés ou non réglementés. Elle pourra représenter jusqu’à 100 % de l’actif du Fonds, notamment pendant la période d’investissement et pendant la période de pré-liquidation du Fonds.

Les secteurs :

AGROALIMENTAIRE : La valeur de la production agricole globale progresse régulièrement dans les deux grandes filières traditionnelles historiques que sont la filière banane et la filière canne-sucre-rhum. Le développement de filières de diversification constitue néanmoins un enjeu important et nécessitera la poursuite de la structuration de la profession. La pêche est également un secteur traditionnel de développement des collectivités ultramarines : elle contribue à l’autosuffisance alimentaire et à la création d’emplois via la production et la transformation des produits de la mer. Comme tous les secteurs d’activités, le secteur agro-alimentaire présente des aléas.

ENERGIES RENOUVELABLES : Les objectifs du Grenelle de l’environnement pour les DOM, réaffirmés par la Loi transition énergétique pour une croissance verte sont ambitieux : en 2020, générer 50 % de l’énergie consommée à partir de sources renouvelables et à l’horizon 2030, atteindre l’autonomie énergétique. Les territoires d’outre-mer disposent d’atouts considérables en matière d’énergies renouvelables : solaire photovoltaïque et thermique, biomasse, géothermie, énergies marines renouvelables qu’ils ont souvent déjà développés avec un certain succès et présentent, de fait, un mix énergétique original par rapport à celui de la métropole. L'hydraulique et la bagasse assurent par exemple aujourd'hui près de 30 % de la production en énergie de l'île de la Réunion. Comme tous les secteurs d’activités, les énergies renouvelables présentent des aléas

TOURISME : Les destinations ultramarines figurent parmi les plus prisées au monde. Cependant, la forte concurrence des autres pays (notamment les îles de la Caraïbe et de l’Océan indien), le niveau de coûts élevé, une offre encore fortement axée sur le balnéaire, l’insuffisante diversification des clientèles (venant majoritairement de l’hexagone), la forte dépendance des arrivées touristiques vis-à-vis des dessertes aériennes, les particularismes fonciers, imposent des actions ambitieuses en faveur du développement touristique. Pour ces destinations aux avant-gardes de la concurrence mondiale, l’enjeu est de se différencier avec leurs propres atouts, au premier rang desquels un patrimoine naturel et culturel exceptionnel, en visant une clientèle en quête d’un tourisme plus riche en contenu. Comme tous les secteurs d’activités, le tourisme présente des aléas.

SERVICES AUX ENTREPRISES : Il s’agit de certains types de services aux entreprises visés au I de l'article 199 undecies B et notamment les activités qui concourent à la gestion et la maintenance informatique, la création de logiciels, la fourniture d'accès à Internet, l'hébergement de sites et la création de services en ligne sur Internet. Il pourra également s’agir d’activités de services relevant du secteur du bâtiment et travaux publics, du secteur des services auxiliaires aux transports, du nettoyage, du conditionnement à façon ou de l’activité de centre d’appels. Comme tous les secteurs d’activités, les services aux entreprises présentent des aléas. La croissance passée de ces secteurs n’est pas synonyme de croissance des PME qui seront retenues et de manière générale, la croissance passée ne préjuge pas de la croissance future ni de la performance.

Les Avantages fiscaux des FCPI et FIP éligible à l'IR

Recommandations FCPI FIP

Cette fiche est établie sur la base des informations fournies par nos partenaires et ne constitue en aucun cas un document contractuel. Attention : les FCPI / FIP ne bénéficient d'aucune garantie de capital ni protection, il se peut que le capital initialement investi ne soit pas intégralement restitué.

Actualités

Le M@g Arobas Finance n°85 / Marchés Fin…

30-11--0001 Les lettres éditées par Arobas Finance

Premier cabinet français à être certifié par l'AFNOR Certification. AROBAS FINANCE Le M@G n° 85 Octobre 2020 Nous contacter au 01 77 39 00 15 SOMMAIRE Nous sommes heureux de vous adresser le dernier numéro du M@G d'AROBAS...

En savoir plus...

Le M@g Arobas Finance n°84 / Comptes-tit…

30-11--0001 Les lettres éditées par Arobas Finance

Premier cabinet français à être certifié par l'AFNOR Certification. AROBAS FINANCE Le M@G n° 84 Septembre 2020 Nous contacter au 01 77 39 00 15 SOMMAIRE Nous sommes heureux de vous adresser le dernier numéro du M@G d'AROBAS...

En savoir plus...

Lettre produits n°78 : SOFICA lancement

09-09-2020 Les lettres éditées par Arobas Finance

Premier cabinet français à être certifié par l'AFNOR Certification. AROBAS FINANCE Lettre produits n° 78 septembre 2020 Nous contacter au 01 77 39 00 15   Lancement des SOFICA aujourd'hui Nous vous informons que les SOFICA sont...

En savoir plus...

SOFICA / FAQ selon Cinemage spécial COVI…

09-09-2020 Actualité Défiscalisation

Questions réponses avec Cinémage Quelles sont les conséquences de la crise du COVID sur le marché du cinéma et de l’audiovisuel ? On entend beaucoup parler dans les médias de...

En savoir plus...

Toutes les informations présentes sur le site de Arobas Finance, notamment dans le domaine financier et fiscal, sont indicatives et n’engagent pas notre responsabilité. Les simulations sont offertes à titre informatif. Les informations diffusées ne constituent pas un conseil en investissement, ni une incitation à investir sans assistance de Arobas Finance. Arobas Finance n’est pas responsable des erreurs ou des défauts d’information relatifs aux modifications des dispositions juridiques et administratives survenant après leur diffusion sur le site. Arobas Finance agit cependant pour mettre régulièrement les informations à jour. Arobas Finance n’est pas responsable des résultats de l’utilisation des informations communiquées aux visiteurs du site Internet, sans son conseil. A savoir : tout investissement comporte des risques de perte en capital. Les performances précédentes ne garantissent pas les futures.